Trier les éléments





Dictionnaire minangkabau-indonésien-français
MOUSSAY (Gérard)

La langue présentée dans ce dictionnaire est la langue parlée par l'une des nombreuses ethnies d'Indonésie, les Minangkabau. Cette ethnie réside dans la province actuelle de Sumatra Barat, sur la côte ouest de Sumatra, mais l'aire de parler minangkabau déborde largement sur les provinces voisines de Riau, Jambi et Bengkulu. beaucoup de locuteurs minangkabau résident aussi dans les grandes villes d'Indonésie et de Malaisie : qu'ils soient émigrés anciens ou récents, ils pratiquaient encore la langue de leurs ancêtres. L'ethnie minangkabau compte environ 7 millions d'individus, dont la moitié vit en diaspora. Le minangkabau est classé dans le sous-groupe noussantarien qui constitue avec les langues polynésiennes et mélanésiennes le grand ensemble austronésien. Dans l'aire noussantarienne proprement dite, le minangkabau apparaît comme une langue malaise archaïque, à laquelle l'indonésien et le malais contemporains se réfèrent volontiers et où ils puisent une abondante terminologie. Il n'existait jusqu'à ce jour que deux dictionnaires de la langue minangkabau : celui de J.L. van der Toorn "Minangkabausch-Maleish Nederlandsch Woordenboek" (Gravenhage, 1891), et celui de Thaib St. Pamoenjak, "Kamus Bahasa Minangkabau Bahasa Melajoe Riau" (Batavia, 1935). Ce nouveau dictionnaire n'est pas une compilation des dictionnaires précédents. Dans cet ouvrage l'auteur a voulu présenter la langue minangkabau telle qu'on la parle aujourd'hui. A cette fin, tous les textes en minangkabau parus dans les journaux locaux entre 1965 et 1990 ont été dépouillés de façon systématique. De nombreuses références sont faites aussi à la littérature : proverbes, pantuns, discours traditionnels et contes populaires (kaba).

96,00
1 Disponibilité :
Contacter la librairie
Disponibilité :
En stock
Dictionnaire pâli-français du bouddhisme originel
DUFOUR (Michel Henri)

Parce que les paroles du Bouddha ne sont ni vagues ni obscures, ce dictionnaire a été élaboré pendant trois années par un pratiquant bouddhiste de longue date ayant approfondi et développé le Dhamma, l'Enseignement du Bouddha. Entre autres, il a pratiqué sous la direction du Vénérable Ajahn Chah, célèbre maître de méditation dans la tradition des moines Theravâda de la forêt. Parce qu'un vocabulaire incertain compromet l'approfondissement du bouddhisme, cet ouvrage a été conçu avec beaucoup de rigueur scientifique. Il est destiné aux personnes désirant aller plus directement dans la bonne compréhension du Dhamma. Un tel ouvrage est donc particulièrement utile et nécessaire face à la diffusion malheureuse de concepts pseudo-bouddhiques, pouvant gravement induire en erreur ceux désireux de connaître l'enseignement de l'Éveillé.

Les Enseignements du Bouddha ont été enegistrés et préservés dans des langues telles que le pâli, le sanskrit, le chinois ou le tibétain, les versions conservées en pâli étant considérées comme les plus anciennes. Selon la tradition Theravâda, c'est cette dernière langue, ou tout au moins un idiome proche, qui fut employée pour réciter les textes doctrinaux lors des trois premiers Conciles rassemblant les moines bouddhistes, le tout premier ayant eu lieu trois mois après la disparition du Bouddha. Les Anciens du Theravâda lui accordaient une valeur toute particulière en tant que véhicule de tous les aspects de l'expérience humaine.

30,12
1 Disponibilité :
Contacter la librairie
Disponibilité :
En stock