Trier les éléments





Chanter, s'attacher et transmettre chez les Darhad de Mongolie
LEGRAIN (Laurent)
"Chanter, s'attacher et transmettre chez les Darhad de Mongolie" esquisse les contours du monde musical et sonore mongol. Dans les confins septentrionaux du pays où vivent les Darhad, comme partout ailleurs en Mongolie, l'attachement au chant, à la musique et aux sonorités de la nature est perçu comme une dimension pérenne et constitutive de l'ethos culturel. En s'appuyant sur des documents historiques, sur la littérature mongole et sur des recherches de terrain, Laurent Legrain inscrit ses analyses dans la temporalité longue de l'histoire du pays ainsi que dans celle, plus courte, de la socialisation de l'enfant. La première partie de l'ouvrage explore en détail les processus qui ont présidé à l'installation conjointe d'un répertoire et d'une "ethnie" darhad attentive aux spécificités phonologiques, stylistiques et musicales de ses chansons populaires. L'auteur se tourne ensuite vers l'univers sonore qui imprègne les steppes mongoles et, en suivant les enfants sur les pâturages ainsi que dans les classes de chant et de musique, analyse l'émergence d'une sensibilité exacerbée aux sonorités de la nature, aux inflexions de la voie humaine et aux mélodies des chants. L'ouvrage est accompagné d'un CD musical reprenant les principaux enregistrements qu'il a réalisés entre 2001 et 2005 chez les Darhad ainsi que des extraits des premières sessions d'enregistrement de musique mongole effectuées à Moscou en 1935.
27,00
0 Disponibilité :
Contacter la librairie
Disponibilité :
En stock
Mongolie. Le vertige horizontal
BARD (Patrick)

"Passé les guichets de l'aéroport, c'est tout de suite la steppe. Un cavalier surgit à la hauteur de la voiture, au galop, debout sur ses étriers, Les pans de son vêtement flottent dans le vent. Il bifurque à angle droit et pique des fers vers l'horizon où il rapetisse à grande vitesse dans un nuage de poussière.

Alors, c'est vraiment ainsi ? Le mythe incarné...

Puis, soudain, une publicité de quatre mètres sur trois pour les cartes de crédit montrant un businessman mongol hilare et une autre pour les téléphones cellulaires, et tout de suite après les hautes cheminées de la centrale d'Oulan-Bator.

Les barres déglinguées des immeubles surgissent de terre. A l'air libre, le serpent des conduites de chauffage enguilande les rues, les terrains vagues, les squares pelés et ondule jusqu'aux logements.

Un nuage de pollution flotte sur la ville.

Des étudiants, portables à l'oreille, croisent des grands-pères indifférents, les jambes arquées dans leurs bottes de cavalerie russes fatiguées. En vingt-quatre kilomètres, vous venez de comprendre qu'il y a deux Mongolie, celle des steppes dont les vagues régulières se brisent aux portes même de la ville, et celle d'Oulan-Bator, capitale, métropole naissante de l'Asie centrale et citoyenne du village global."

Nomades vivant au rythme du cosmos, courses équestres époustouflantes dans des espaces vertigineux... Patrick Bard écrivain et photographe, nous donne à voir et à entendre le quotidien et la mémoire de ce peuple centaure aux prises avec la modernité.

19,30
0 Disponibilité :
Contacter la librairie
Disponibilité :
En stock