Trier les éléments





Art et archéologie : la Chine du Néolithique à la fin des Cinq Dynasties
ELISSEEFF (Danielle)

Ce premier volume ouvre la période ancienne de l'histoire et de l'art chinois, du Ve millénaire avant notre ère à la fin du Ier millénaire de la nôtre, en faisant la part belle à l'actualité : actualité des découvertes archéologiques, actualité des angles de vue, inspirés des travaux de sinologie et de l'histoire sociale les plus récents.

Le livre, dans la droite ligne des méthodes d'enseignement et de recherche de l'École du Louvre, vise à mettre en lumière de manière vivante la nature, le sens et la valeur spécifique des créations, au sein de la civilisation qui les a portées.

L'ouvrage, dans le schéma de la collection des "Manuels de l'École du Louvre" riche désormais de plusieurs titres, présente d'abord une nécessaire introduction historique, un corpus de 100 notices : les pièces étudiées, souvent récemment découvertes, dont la connaissance et la compréhension sont indispensables, bénéficient d'une iconographie exceptionnelle fournie très majoritairement par les institutions chinoises, enfin une série de sections consacrées notamment à l'histoire des rencontres Orient-Occident, à des dossiers de cartes, de plans et de croquis, et à l'indispensable bibliographie comprenant les ressources électroniques disponibles sur Internet.

L'auteur est chercheur émérite à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (Centre d'Études sur la Chine Moderne et Contemporaine) et enseigne à l'École du Louvre l'histoire générale des arts et la Chine et du Japon.

50,00
0 Disponibilité :
Contacter la librairie
Disponibilité :
En stock
Arts asiatiques n°67

Sommaire :

 

Articles

Doria Tichit : Le programme iconographique du temple d'Udayesvara à Udayapur, Madhya Pradesh, XIe siècle

Susan Erickson : Ways of Facing the Dead in Ancient China

Eileen Hau-Ling Lam : The Possible Origins of the Jade Stem Beaker in China

Diane Zhang-Goldberg : Singularités architecturales du cimetière impérial des Xixia : le monument funéraire

Birgitta Augustin : Modern Views on Old Histories : Zhang Yu's and Huang Gongwang's Encounter with Qian Xuan

 

Dossier Peinture chinoise

Cédric Laurent : En contemplant la cascade : essai d'interprétation autour des collections du musée Cernuschi

Shelagh Vainker : Fu Baoshi in Chongqing : Some Paintings in European Collections

Michaela Pejcochova : The Formation of the Collection of 20th-Century Chinese Painting in the National Gallery in Prague - Friendly Relations with Faraway China in the 1950s and Early 1960s

 

Chronique

Peng Jinzhang : Les fouilles archéologiques du secteur nord de Mogao

 

Activités des musées : Guimet, Cernuschi

 

Notes

Emmanuel Siron : Note sur la date du Candi Merak et la technique du double parement à Java

Yayoi Kawamura et Letizia Arbeteta Mira : Un service à café : présence du laque japonais à la cour de Louis XIV

François Lachaud : Ils firent les dieux à leurs images : nouvelles recherches sur les Cérémonies et coutumes religieuses de tous les peuples du monde

 

Comptes rendus

 

40,00
0 Disponibilité :
Contacter la librairie
Disponibilité :
En stock
Arts et lettrés dans la tradition chinoise
KAMENAROVIC (Ivan P.)
Tous ceux qui s'intéressent quelques peu à la Chine savent combien les artistes chinois ont trouvé leur inspiration dans le taoïsme et dans le bouddhisme. on sait moins la place extrêmement importante que la pensée des Lettrés, c'est-à-dire le confucianisme, réserve à la pratique de cartains arts : la musique, la calligraphie, la peinture et la poésie. En Chine classique, ces disciplines sont loin d'être considérées comme des passe-temps et c'est seulement en les pratiquant qu'il est possible d'atteindre le fond des choses. Plus qu'au langage et au raisonnement discursif, c'est en effet à l'art qu'il revient en Chine, de rendre présent l'impalpable, de montrer l'invisible, d'approcher ce qui au coeur de toutes choses, permet aux souffles de circuler, à la vie de se manifester. Pour appréhender cela, il faut remonter à la source de la pensée chinoise en égrenant des notions suffisamment fondamentales pour être communes aux penseurs, aux stratèges, aux artistes, aux gouvernants et aux médecins. Le yin et le yang, la Voie, les cinq agents, le vide et le plein, qui sont les clefs de la pensée chnoise, sont au même titre et pour les mêmes raisons les clefs de l'art chinois. La première partie de l'ouvrage consiste donc en une approche théorique destinée à donner aux lecteurs des éclaircissements sur un certain nombre de références qui ne cesseront d'être invoquées par la suite. La deuxième partie est consacrée à l'examen plus détaillé de chacune des quatre disciplines artistiques reconnues comme telles par les lettrés chinois. Dans la troisième partie, l'auteur s'est penché sur le statut de l'art et des oeuvres d'art et sur les critères de jugement esthétique chinois.
35,00
1 Disponibilité :
Contacter la librairie
Disponibilité :
En stock