Trier les éléments





Aux sources des Missions étrangères
FAUCONNET-BUZELIN (Françoise)
Pierre Lambert de la Motte naît en Normandie en 1624 au sein d'une famille de noblesse de robe très pieuse. Après des études de droit, il entre à la Congégation de l'Assomption. En 1657, il se porte volontaire comme missionnaire en Asie et y part en 1660. Arrivé en Cochinchine, celui qui est devenu l'évêque de Bérythe multiplie les visites pastorales dans tout le Vietnam, ordonnant des prêtres, redonnant courage aux communautés dispersées, tentant de régler les nombreuses rivalités entre différents ordres missionnaires et d'améliorer les relations souvent tendues avec les autorités. Cet homme, d'une très haute élévation spirituelle, considéré par certains comme un mystique, meurt en 1679. Son oeuvre s'insère dans le développement considérable des missions au XVIIe siècle sous l'impulsion du pape Grégoire XV. En France, Pierre Lambert de la Motte joue un rôle essentiel dans la naissance des Missions étrangères, en 1658, dont l'aire géographique couvre la Chine et le Sud-Est asiatique. Elles œuvreront sans relâche en suivant les Instructions romaines de 1659 : refus de la sécularisation et de la politisation, respect des cultures indigènes, accession des Églises locales à l'autonomie et consolidation de leur lien avec le Saint-Siège. L'auteur dépeint le travail accompli par les Missions étrangères dans cette partie de l'Asie, montre les difficultés à les développer ainsi que l'extraordinaire ténacité d'un homme inspiré.
22,00
50 Disponibilité :
Contacter la librairie
Disponibilité :
En stock
Balthazar un prince de Timor
DURAND (Frédéric)
L'histoire de Balthazar, Prince des îles de Timor et de Solor, s'avère tout à fait étonnante. Au milieu du XVIIIe siècle, ce jeune homme a voyagé dans les îles de la Sonde, puis en Chine, avant de naviguer vers la France, de s'embarquer sur des bateaux corsaires en partance vers les Pays-Bas, l'Angleterre, l'Écosse et le Québec. En France, où il vécut pendant quarante ans, il a écrit aux rois Louis XV et Louis XVI, ainsi qu'à d'autres grands personnages comme Voltaire, avant de vivre la Révolution française en 1789. L'existence de Balthazar avait été signalée par des historiens du XXE siècle, mais sans que ne soit perçue la dimension de ce personnage que les chroniques de l'époque ont comparé au mage Cagliostro et au chevalier d'Éon. Une abondante documentation inédite de lettres, de mémoires et de manuscrits permet désormais de reconstituer son parcours. Loin d'être anecdotique, la vie du Prince de Timor permet également d'éclairer de manière originale plusieurs aspects importants de l'histoire de France, notamment le rôle de la Compagnie royale des Indes dans le commerce avec l'Asie, le poids de la noblesse dans l'Ancien régime, les liens entre médecine et alchimie, ainsi que l'apparition des discriminations envers les "gens de couleurs" dans les années 1770. La postérité du Prince de Timor au XIXe siècle est non moins riche, car il a fait l'objet de nombreuses publications, dont un roman picaresque. Il est même entré dans le dictionnaire de la langue française, avant de tomber provisoirement dans l'oubli.
33,00
5 Disponibilité :
Contacter la librairie
Disponibilité :
En stock
Corail contre diamants
TRIVELLATO (Francesca)
"Il y a quelque vertige à imaginer qu'au XVIIIe siècle un morceau de corail rouge de Méditerranée, pêché en plein été au large de la Corse ou de la Sardaigne, ait pu achever sa course sur les contreforts enneigés de l'Himalaya dans un atelier de taille cachemiri réservant ses plus belles pièces aux princes de la cour moghole. Telle est pourtant la réalité de ces réseaux de négoce à longue distance qui dès l'aube de l'époque moderne, relient la Méditerranée orientale aux comptoirs de l'Asie portugaise via Lisbonne ou Alep. L'ouvrage de Francesca Trivellato retrace l'histoire au long cours des marchands sépharades de Livourne en Toscane qui ont bâti au XVIIIe siècle, au prix d'alliances toujours plus précaires et de transactions souvent risquées, de vastes réseaux de 'commerce interculturel' courant de la péninsule ibérique au sous-continent indien. 'Une histoire globale à échelle réduite' : il n'est pas sûr que les historiens aient pris, à l'époque de la parution de l'ouvrage, en 2009, toute la mesure de l'ambition novatrice de son auteure. Car ce dont il est ici réellement question, c'est d'un tour de force méthodologique, avec pour visée une réconciliation sans reniement entre 'micro-histoire' et 'histoire globale'. En restant au plus près des sources, Francesca Trivellato rend à la 'première mondialisation' ses méandres et ses visages." Extrait de la préface de Romain Bertrand
25,00
2 Disponibilité :
Contacter la librairie
Disponibilité :
En stock