Trier les éléments





Aceh. L'histoire inachevée
POMONTI (Jean-Claude)
Le 26 décembre 2004, des tsunamis déferlent sur les côtes de l'océan Indien, tuant quelque 220 000 personnes, dont plus des deux tiers à Aceh. Cette province indonésienne est, de loin, la région la plus dévastée : des villes entières ont été rayées de la carte. La tragédie a suscité un élan de générosité sans précédent. Le débarquement de secours venus d'Amérique, d'Europe, du Moyen-Orient et d'Asie a propulsé cette région méconnue à la Une des journaux. La planète a ainsi découvert Aceh, où même les touristes étaient interdits depuis des années. Voilà plus d'un quart de siècle que l'armée y pourchasse brutalement une petite guérilla autonomiste. Ce conflit oublié a fait des dizaines de milliers de victimes. Qui sont donc ces Acehnais qui tiennent tête au pouvoir central indonésien après avoir opposé une furieuse résistance aux conquérants d'hier, hollandais puis japonais ? Dans les décombres du cataclysme, Jean-Claude Pomonti, ancien correspondant du Monde en Asie du Sud-Est, et Voja Miladinovic, photographe de presse, sont retournés à Aceh. Ils y ont observé les premières conséquences de l'arrivée massive d'étrangers. Ce livre, le premier en français sur Aceh, s'appuie sur des témoignages recueillis depuis une dizaine d'années. Il retrace l'histoire de ce peuple de musulmans pieux, fiers et ouverts, qui se battent pour préserver leur identité et trouver une place décente au sein de la République indonésienne. Une histoire inachevée...
18,00
3 Disponibilité :
Contacter la librairie
Disponibilité :
En stock
Ambition and Identity
WILSON (Andrew R.)
What binds overseas Chinese communities together ? Traditionally scholars have stressed the interplay of external factors (discrimination, local hostility) and internal forces (shared language, native-place ties, family) to account for the cohesion and "Chineseness" of these overseas groups. Andrew Wilson challenges this Manichean explanation of identity by introducing a third factor : the ambitions of the Chinese merchant elite, which played an equal, if not greater, role in the formation of ethnic identity among the Chinese in colonial Manila. Drawing on Chinese, Spanish, and American sources and applying a broad range of historiographical approaches, this volume dissects the structures of authority and identity within Manila's Chinese community over a period of dramatic socioeconomic change and political upheaval. It reveals the way in which wealthy Chinese merchants dealt in not only goods and services, but also political influence and the movement of human talent from China to the Philippines. Their influence and status extended across the physical and political divide between China and the Philippines, from the villages of southern China to the streets of Manila, making them a truly transnational elite. Control of community institutions and especially migration networks accounts for the cohesiveness of Manila's Chinese enclave argues Wilson, and the most successful members of the elite self-consciously chose to identify themselves and their protégés as Chinese.
67,00
2 Disponibilité :
Contacter la librairie
Disponibilité :
En stock