Trier les éléments





"C'est de Chine que je t'écris..."
MARTIN (Boris)

Jules Leurquin n'a pas encore vingt-quatre ans lorsqu'il rejoint son poste à Tchentou dans le sud-ouest de la Chine. Nous sommes en 1909 et l'Empire du Milieu vacille. L'impératrice douairière qui a fomenté la révolte des Boxers est morte un an plus tôt; Pu Yi, "le Dernier empereur", se morfond en son palais; l'instauration inattendue de la République en 1912 ouvrira bientôt la partition du pays aux seigneurs de la guerre tandis que s'annonce la lutte entre nationalistes et communistes. C'est dans une Chine pleine de violences que plonge Jules Leurquin, confronté tout au long de sa carrière à d'incroyables péripéties, jusqu'à sa mort à Kharbine, en 1945, dans de bien troubles circonstances... Ni roman, ni biographie, mêlant évènements historiques et faits du quotidien, ce livre est le récit d'une vie. La vie d'un homme qui aura été le témoin privilégié de cette période de l'histoire de l'Empire du Milieu que l'on a appelée "le temps des troubles".

 

Depuis de nombreuses années, Marie Leurquin espérait faire partager dans un livre la vie de son père. Elle avait à sa disposition toute la correspondance personnelle que celui-ci avait entretenue avec sa mère Maria, ainsi que de nombreux documents iconographiques, dont les photographies prises par Jules Leurquin lui-même. Un tel fonds documentaire, enrichi des archives diplomatiques du Quai d'Orsay, s'est révélé d'une valeur exceptionnelle. Touché par l'histoire et la personnalité de Jules Leurquin, Boris Martin retrace ici la vie et la carrière de ce consul attachant, dans cette Chine mythique qui tremblait sous les coups de boutoir de la modernité, des guerres et des révolutions.

45,60
1 Disponibilité :
Contacter la librairie
Disponibilité :
En stock

CGV - Qui sommes-nous ?