Trier les éléments





Délivrance et convivialité
MAHIAS (Marie-Claude) (éd.)
Les Jaina offrent à l'observateur bien des facettes : minorité religieuse longtemps confondue avec celle des bouddhistes, ascètes nus vagabondant sur les chemins, marchands opulents et redoutés, végétariens si scrupuleux qu'ils s'abstiennent même de consommer certains légumes considérés comme trop vivants. C'est à travers leur cuisine que ce livre invite à les découvrir. Comme nous l'a naguère appris Cl. Lévi-Strauss, la cuisine, en tant que pratique sociale, constitue un domaine structuré, aussi particulier à une société que sa langue ou son système de parenté. La société indienne confère à la nourriture un rôle particulièrement signifiant puisque régime et transactions alimentaires y sont utilisés comme critère et moyen d'expression du statut et de la hiérarchie des castes. Mais comment, dans le champs même de la cuisine, se nouent les rapports entre le monde des valeurs et des représentations, les techniques, l'organisation sociale, les rites ? C'est cette question que l'auteur explore à travers la description et l'analyse ethnologiques des pratiques et conceptions culinaires jaina, point de départ d'une ample enquête sur la systématique et la symbolique des aliments, et voie d'accès privilégiée à l'étude d'une communauté peu connue, mais dont le rôle dans le vie économique, sociale et culturelle de l'Inde fut et demeure considérable.
26,68
1 Disponibilité :
Contacter la librairie
Disponibilité :
En stock
Les jaïna
OSIER (Jean-Pierre) MANGANELLI (Giorgio)

Philosophes et philologues ont proposé de la mythologie hindoue une lecture dans laquelle les catégories spécifiques de l'Occident jouent un rôle capital. Le plus souvent, ces approches ignorent volontairement la manière dont les Indiens eux-mêmes apprécient cette mythologie présente dans le Veda et les deux épopées du Mahâbhârata et du Râmâyana.

Apparu historiquement en même temps que le bouddhisme, la religion jaïna a su se maintenir en Inde jusqu'à nos jours, là où la pensée bouddhique a survécu seulement dans les controverses philosophiques. Depuis ses débuts, le jaïnisme a dû se confronter à l'hindouisme, puis plus tard également à l'islam.

Témoignent de ces confrontations non seulement des ouvrages scolastiques très abstraits, mais des textes qui n'hésitent pas, par le biais d'audacieuses fictions (ballade et romans), à mettre en question les mythes mêmes de la mythologie hindoue en les soumettant à une critique dans laquelle l'ironie joue un rôle essentiel.

La Ballade des coquins de Haribhadra et les deux romans religieux de Harisena et d'Amitagati permettent de comprendre comment, entre les VIIe et XIIe siècles, les jaïna recevaient les images et les textes des hindous, et comment ils les redressaient conformément à leurs orientations doctrinales propres. La doctrine de l'immanence divine universelle se voit repoussée au nom de ses contradictions physiques internes et il faut lui préférer un système qui remet chacun (hommes, dieux, animaux, démons) à sa place. Exaltée par les pratiques sacrificielles, la violence à l'égard des êtres vivants est proscrite et s'efface devant une nouvelle définition des rapports entre les êtres animés, fondée sur le dialogue, la tolérance et l'amitié. Ainsi, la critique de la mythologie hindoue par les jaïns ne se limite pas à une approche ironique, voire railleuse; substituant de nouveaux repères à ceux qu'imposent textes et images hindous, elle ouvre vers la conversion à une nouvelle manière de vivre : le laïcat et le monachisme avec leurs règles propres.

50,00
1 Disponibilité :
Contacter la librairie
Disponibilité :
En stock
Les Jaïns de l'Inde
BREUIL (Paul du)

Peut-on croire qu'une des plus anciennes et grandioses religions du monde soit totalement inconnue du public francophone ?

La connaissance du Jaïnisme est très restreinte et les informations qu'on en a en français relèvent d'études ardues ou d'informations éparses et rares. La confession des Jaïns n'est pas une branche minoritaire de l'hindouisme, mais une religion fort antique et originale qui influença notablement les sectes hindoues et le bouddhisme. Inconnu en Occident, Mahâvira, le "Grand Héros", ou dernier prophète des Jaïns, s'inscrit parmi les grands sages qui transformèrent la réflexion humaine entre le VIIIe et le VIe siècle av. J.-C., tels que Zoroastre, Lao Tseu, Bouddha, Pythagore, Confucius. Avec une cosmologie audacieuse, peut-être la plus avancée des anciens temps, le jaïnisme se caractérise par une tolérance universelle et une non-violence étendue jusqu'envers les animaux. La foi des Jaïns leur fit édifier des sanctuaires qui figurent parmi les plus admirables chefs-d'œuvres de l'architecture religieuse de l'Inde. Les Jaïns sont aujourd'hui trois millions et demi et constituent une société économiquement et intellectuellement avancée du peuple indien.

Connu, pour ses travaux sur les religions indo-iraniennes, sur le zoroastrisme et les Parsis de l'Inde, ethnologue et historien des religions, Paul de Breuil est professeur auprès d'une université américaine, conférencier en Inde, et membre de l'Académie des Sciences d'Outre-Mer. C'est au cœur de cette culture étonnante qu'il nous fait pénétrer in situ avec l'information la plus sûre. Sa connaissance des doctrines et son expérience de l'anthropologie indienne présentent sur cette vénérable religion un travail fondamental, accessible à un plus large public, et inédit quant au comparatisme du jaïnisme avec les mystères majoritaires. C'est toute la curiosité historique, philosophique et métaphysique qui se trouve ici interrogée à partir d'une religion minoritaire aux visées universalistes.

17,10
1 Disponibilité :
Contacter la librairie
Disponibilité :
En stock
Mahâvîra
CHAND (Bool) et JAÏN (Sagarnel)

Le Jaïnisme est une philosophie et une religion qui sont jusqu'à ce jour, très peu ou très mal connues en France, si ce n'est par quelques universitaires ou quelques passionnés d'études orientales. Les Jaïns sont actuellement cinq millions environ en Inde et quelques centaines de milliers dans le reste du monde, notamment aux États-Unis,au Canada, en Grande-Bretagne. La doctrine et les principes des Jaïns ont une origine qui remonte à plus de trois mille ans. Ces principes, la magnanimité de l'esprit, le détachement, le respect de toute vie, la non-violence, la non-discrimination, la tolérance... ont inspiré de nombreux penseurs, philosophes et hommes d'action, tels que le Mahatma Gandhi dans son combat pacifique pour l'indépendance de l'Inde.

La vie et les enseignements de ce grand maître spirituel Mâhavîra, sont exposés dans cet ouvrage remarquable par sa rigueur, sa concision, son intégration dans le contexte historique et par la démonstration de la pertinence de ses enseignements pour le monde actuel. Mahâvîra ne croit pas en un Dieu créateur, juge et rédempteur,mais en l'homme capable par la maîtrise et le contrôle de ses pensées, de ses paroles et de ses actes, de dégager son âme des liens matériels (karma) et de parvenir à la jouissance d'un éternel bonheur.

L'ambition de cet ouvrage est de faire connaître le "Grand Héros" des Jaïns. Mâhavîra se doit de figurer dans le panthéon des maîtres spirituels et religieux de notre monde.

22,00
2 Disponibilité :
Contacter la librairie
Disponibilité :
En stock

CGV - Qui sommes-nous ?