Trier les éléments





1905. Autour de Tsoushima
QUELLA-VILLÉGER (Alain) et SAVELLI (Dany), (textes réunis et prés. par)
De l'autre côté du monde, entre Corée et Japon, se déroula en 1904-1905 "une des guerres les plus formidables des temps modernes", "un des évènements les plus grands de l'Histoire contemporaine", qui retentit dans le monde d'alors comme la destruction des Twin Towers de New York le 11 septembre 2001. La bataille de Tsoushima n'était que la fin d'un feuilleton politique et militaire commencé l'année précédente et que suivit alors la presse mondiale, au jour le jour pendant près d'un an et demi. Des temps forts comme les batailles de Chemulpo en Corée, Port-Arthur et Moukden en Mandchourie, alimentèrent le crescendo dramatique et héroïque qui s'acheva à Tsoushima par la destruction d'une escadre russe arrivée là au terme d'une hallucinante épopée de plusieurs mois. La défaite d'une puissance d'occident face au nouveau Japon enflamma l'opinion. La littérature internationale vit se multiplier reportages, histoires d'amour, récits épiques, théâtres, nouvelles, qui rendent compte de l'atmosphère tragique de périls imminents et de fin du monde qui baignait les esprits. Les plus grands noms de l'époque réunis dans ce volume - Jack London, Léon Tolstoï, Sôseki, Gaston Leroux, Claude Farrère ou Kouprine, sans oublier Jaurès, Lénine, Pierre Frondaie, Lafcadio Hearn et quelques autres - témoignent de cet évènement dont on célèbre le centenaire et qui inaugura à bien des égards le XXe siècle.
26,50
1 Disponibilité :
Contacter la librairie
Disponibilité :
En stock
Atlas du Japon
PELLETIER (Philippe)
Situé à l'Extrême-Orient du plus vaste continent du monde, l'Eurasie, berceau des civilisations millénaires de Chine ou d'Inde, le Japon apparaît comme le prototype du pays combinant l'Orient et l'Occident, parvenu rapidement à un stade industriel et technologique avancé. D'où le cliché du mélange entre tradition et modernité, la première étant toutefois bien souvent réinventée par les élites japonaises dans une perspective nationaliste, tandis que la seconde n'est pas nécessairement d'origine occidentale. En témoignent les nombreuses innovations technologiques venues de Chine pendant des siècles, et ensuite sophistiquées au Japon. La superposition historique des couches de civilisation, la pérennité d'une monarchie dynastique et l'acquisition précoce d'une indépendance nationale avant la lettre amènent souvent les Japonais ou les observateurs extérieurs à considérer le Japon de façon anhistorique, comme si le pays était davantage constitué de continuités que de ruptures, fait d'éternels recommencements, comme si le présent le plus immédiat renvoyait toujours et encore au passé le plus lointain. Une lecture géographique, et singulièrement cartographique avec plus de 120 cartes créées pour cet atlas, permet d'exposer la variété des situations spatiales, régionales, géohistoriques qui expliquent la trajectoire du Japon. La pluralité sociale, culturelle, économique ou politique fait de lui un pays moins homogène ou uniforme qu'il n'y paraît. Se profile alors une post-modernité qui va au-delà de l'Extrême-Orient ou de l'Extrême-Occident.
15,00
0 Disponibilité :
Contacter la librairie
Disponibilité :
En stock

CGV - Qui sommes-nous ?