Trier les éléments





Histoire des Petits-Blancs de la Réunion, XIXe- début XXe siècles
BOURQUIN (Alexandre)

A lire les guides de voyage, les Petits-Blancs confèrent à La Réunion une originalité unique parmi les îles créoles. De fait, ils n'ont pas cessé d'intriguer les voyageurs et d'attirer la sympathie des Français de métropole, émus par la pauvreté d'une population que ses caractéristiques physiques semblaient programmer pour un destin social plus favorable. Associés spontanément au peuplement des "Hauts", ces versants des montagnes volcaniques qui confèrent à l'intérieur de l'île une beauté sauvage, ils ont été l'objet d'une profusion de discours attendris ou moqueurs. L'existence des Petits-Blancs comme composante de la population réunionnaise a été ainsi promue curiosité locale à ne pas manquer.

Pourtant la réalité de l'existence d'un groupe particulier, désigné par le qualificatif de Petits-Blancs, est aujourd'hui objet de contestations. Des chercheurs se sont interrogés, il y a peu, sur la pertinence d'une appellation qui serait le fruit d'une invention tardive de l'idéologie coloniale pour conférer à La Réunion un label d'origine française. Les Petits-Blancs sont-ils donc l'invention d'un discours colonial soucieux de légitimer le caractère français de l'île et de conforter les liens avec la métropole ?

Face à ces questions légitimes, l'ouvrage d'Alexandre Bourquin constitue une contribution essentielle. Il n'élude aucune difficulté, et d'abord celle de définir et délimiter un groupe humain aux contours indécis. Il montre comment le vocabulaire a longtemps hésité sur le terme à employer pour qualifier une population libre, issue du peuplement européen et très vite métissée, mais attachée à une origine blanche, c'est-à-dire libre, qui la distingue de l'affranchi. Ni ethnie, ni classe sociale, les Petits-Blancs constituent un extraordinaire révélateur des tensions et des impasses d'une société coloniale née du transfert de diverses populations et fondée sur l'esclavage, puis l'engagisme.

26,00
1 Disponibilité :
Contacter la librairie
Disponibilité :
En stock
Honneur, chance et destin
GHASARIAN (Christian)

Insérés depuis trois à quatre générations dans la société réunionnaise pluri-culturelle, les descendants des engagés indiens, communément appelés "Malabars" (ou, plus récemment "Tamouls") ont conservé l'essentiel des valeurs de leur culture d'origine. C'est principalement dans la sphère privée que les modèles "traditionnels" sont encore actualisés, notamment par ceux dont les ascendants ont maintenu une alliance endogame.

Cette étude de la culture indienne dans le contexte d'un département français d'Outre Mer met en évidence le vécu quotidien des notions d'honneur, de chance et de destin. Cette clef de voûte du système de représentation de la réalité - qui tout comme la trimurti est sous-tendue par l'idée de Dieu - catalyse d'autres notions cruciales dans la vie de tous les jours comme celles de famille, de pureté, de séparation, de sacrifice, de protection, de propitiation, d'ordre, de hiérarchie et de dépendance.

La conception du monde qui découle de la référence à ces concepts entre cependant en contradiction avec les modèles occidentaux de la modernité diffusés dans l'île via la culture française. Ce livre s'attache à montrer les domaines de vie où les modèles de la culture indienne restent prépondérants et ceux où s'opère une certaine adaptation à la société globale. Il souligne le caractère absorbant et intégrant de cette culture et les conditions de son maintien hors de son lieu d'origine.

21,35
1 Disponibilité :
Contacter la librairie
Disponibilité :
En stock
La diaspora chinoise aux Mascareignes : le cas de la Réunion
WONG-HEE-KAM (Edith)

Aujourd'hui les Chinois jouent un rôle important dans la société réunionnaise. Ils sont présents non seulement dans le commerce et l'industrie, mais aussi dans la vie culturelle et politique. Quelle sont leurs régions d'origine ? Quelle a été leur contribution à la société d'accueil ? L'auteur analyse l'évolution de cette communauté depuis son contact avec une colonie française pluri-ethnique jusqu'à nos jours. A travers un vaste panorama historique, elle examine les incidences produites par cette rencontre entre deux mondes, elle retrouve les étapes de l'implantation des Chinois aux Mascareignes et réfléchit sur l'adaptation des valeurs d'origine au contact des modèles occidentaux et de ceux de la société créole en étudiant leurs racines géographiques, culturelles, religieuses et économiques. Que deviennent dans ce contexte l'éthique du travail, le rôle-clé de l'éducation, la primauté de la famille ? Pourquoi l'entreprise familiale a-t-elle été la pierre angulaire de leur organisation économique ? L'auteur explique comment se manifeste leur quête d'identité à travers l'intégration socio-économique. Il s'agit d'une recherche interdisciplinaire se situant au carrefour de l'histoire, de la sociologie, de l'anthropologie et de la sinologie.

Ce livre, qui est issu de la première thèse consacrée spécifiquement à ce sujet, apporte une contribution majeure à la connaissance de la minorité chinoise de l'océan Indien, en particulier dans l'environnement des Mascareignes. Il offre aux Chinois de La Réunion un miroir qui facilite la compréhension d'eux-mêmes. Il les incite à penser aux enjeux de l'avenir. Il s'adresse au public qui réfléchit sur l'histoire et la culture de l'Île, et il lui permet ainsi de saisir avec plus d'acuité les ressorts profonds d'une communauté mal connue, parfois occultée. En fin de compte, cette recherche jette sur la société plurielle réunionnaise, par le biais d'une de ses composantes essentielles, un éclairage nouveau.

43,00
1 Disponibilité :
Contacter la librairie
Disponibilité :
En stock
Le monde hindou à La Réunion
GOVINDAMA (Yolande)

Chaque milieu socio-culturel a ses rites et ses croyances concernant l'enfant. Mais personne n'échappe aux deux tabous fondamentaux de l'humanité : l'inceste et le meurtre, la loi sur la protection de l'enfance rappelant que ces interdits s'appliquent à tous.

Le passage de la clinique psychopathologique à la clinique anthropologique dans le milieu hindou de La Réunion met en évidence l'universalité du "petit primitif" dans tout être humain. Caractérisée par le concept de Kâma (jouissance charnelle, désir) dans la pensée indienne, cette donnée doit être maîtrisée pour contribuer à la formation de la personnalité. L'ordre symbolique de la civilisation hindoue se manifeste dans la vie quotidienne et principalement par des rites de passage.

Ces derniers pratiqués dès la grossesse, ponctuent les différentes étapes psycho-biologiques de l'enfant, permettant à la mère de maîtriser son kâma à cette période particulière de sa vie (fantasme d'infanticide, fusion incestueuse). Ils évoquent aussi la fragilité de la condition humaine qui implique la notion de séparation du corps et de l'âme ainsi que la mort.

Les rites de passage demeurent encore vivaces dans toutes les civilisations. Dans une perspective méta-culturelle, leur fonction est de garantir, à travers la transmission de la généalogie, les tabous fondamentaux de l'humanité.

24,00
1 Disponibilité :
Contacter la librairie
Disponibilité :
En stock
Le pentecôtisme à l'île de la Réunion
BOUTTER (Bernard)

Le pentecôtisme est en expansion constante à l'île de la Réunion principalement grâce à une Église évangélique, la Mission Salut et Guérison. Implanté à la fin des années 60 par un pasteur des Assemblées de Dieu de France, ce christianisme effervescent aux prétentions thérapeutiques et thaumaturges a suscité d'emblée l'intérêt de la population insulaire.

L'auteur montre comment le pentecôtisme récupère les croyances locales en les réinterprétant selon ses propres grilles conceptuelles. De ce fait, la conversion recompose l'imaginaire créole, sans exiger de la part des adeptes une remise en cause radicale de leur vision du monde. Toutefois, l'adhésion à ce mouvement religieux ne va pas sans entraîner d'importants remaniements en ce qui concerne les anciennes appartenances et les référents identitaires. Pour les fidèles, le pentecôtisme fournit les moyens symboliques permettant de réaliser certaines ruptures essentielles, en particulier par rapport aux ancêtres, gardiens des traditions, ce qui peut rendre plus facile l'adaptation aux bouleversements d'une société en voie de modernisation rapide.

Refuge de la religiosité populaire ? Vecteur de modernité ? Telles sont les interrogations soulevées par le pentecôtisme, à la Réunion comme dans d'autres sociétés en transformation, notamment latino-américaines, africaines ou asiatiques, où cette mouvance rencontre un succès grandissant.

21,35
2 Disponibilité :
Contacter la librairie
Disponibilité :
En stock

CGV - Qui sommes-nous ?