Trier les éléments





Histoire politique du Népal
KERGOAT (Michelle)
Les émeutes qui ont agité le Népal au printemps 2006 ont attiré notre attention sur ce petit royaume himalayen, jusqu'alors plus connu à travers des expériences voyageuses que ce soient celles des hippies dans les années 1970 ou celles du trekking dix ans plus tard. Auparavant, quelques bribes d'information nous étaient cependant parvenues de façon épisodiques, pour nous signaler des évènements majeurs comme la promulgation de la nouvelle Constitution démocratique en 1990, l'émergence du mouvement maoïste à partir de 1996, l'assassinat de la famille royale en 2001. Derrière la façade idyllique que le voyageur rapporte souvent de ses visites, liée à la gentillesse des habitants et à la splendeur des paysages, est apparu un pays agité par de violents soubresauts. C'est que, sous la surface lisse, se cachent des craquelures profondes, liées d'une part à l'extrême diversité de ce pays, de ses populations, de leur culture, de leur organisation sociale, de leur niveau de vie et, d'autre part, à sa construction politique. L'État népalais s'est construit dans la violence et sur sa diversité, mais les dirigeants successifs ont souvent ignoré que le nouveau Népal allait au-delà de la riche vallée de Kathmandou, qui constituait jadis l'ancien Népal. La construction politique du nouvel État présente ainsi un aspect inachevé, qui explique qu'ait pu y naître et s'y développer une insurrection maoïste à partir de 1996. Malgré la cessation des hostilités observée depuis mai 2006, l'avenir du pays reste incertain et se complique encore de l'intérêt que lui portent les grandes puissances du fait de sa situation stratégique en Asie du Sud-Est.
25,00
1 Disponibilité :
Contacter la librairie
Disponibilité :
En stock

CGV - Qui sommes-nous ?