Auteur(s) :
Editeur : L'Harmattan
Collection : Recherches Asiatiques
Parution :
Nombre de pages : 250
Format : 13,5 x 21,5
Les marches tibétaines du Népal. Etats, chefferies et sociétés traditionnelles à travers le récit d'un notable népalais
1 22,15 Rupture de stockAjouter au panier

Dans les marches orientales du Népal et du Tibet, en 1933, un village frontalier himalayen devient le lieu de théâtre d'une rencontre politique entre les officiels népalais, gens de caste hindoue et des chefs tibétains, bouddhistes, délégués par leurs Etats respectifs pour traiter à propos des conflits nombreux qui ensanglantent régulièrement les frontières entre les deux pays.

L'un des officiels népalais, un avocat, écrivit un traité de cette rencontre, dont la traduction est donnée dans ce livre. Il s'agit d'un véritable récit ethnographique népalais qui va bien au-delà de la relation des négotiations. En filigrane s'y dessinent les facteurs du processus intime de décomposition de l'ordre ethnique local, par l'irruption des structures étatiques. Brahmanes et Tibétains bhotiyâ s'affrontent d'abord sur les questions de pureté rituelle et d'étiquette, révélant combien la religion est ancrée dans les usages locaux : quant au chef du village, le gowa, il devient pour une part un agent d'Etat à la solde des gouvernants rânâ du Népal, tout en conservant une grande liberté de manœuvre en tant que marchand et collecteur de taxes aux frontières.

Cet ouvrage décrit comment les structures anciennes de chefferie, qui auraient pu disparaître complètement ou perdre leur sens ont réussi ici non seulement à se maintenir mais à prospérer, en intégrant une partie du dynamisme propre au mouvement de la marchandise. Les Bhotiyâ des frontières, instables et marginaux, se sont émancipés ethniquement et économiquement en profitant à la fois des innovations politiques, de la circulation accrue de l'argent et de la position de droit héritée des anciennes chefferies.

 



Informations

8 planches photos, bibliographie


A propos de STEINMANN (Brigitte)